liseré gauche  Le courage d’être soi-même   liseré droit

Tomber le masque et avoir le courage d’être soi-même, d’exposer sa vulnérabilité, est ce envisageable pour un dirigeant aujourd’hui ?

L’authenticité, la mise au jour de sa fragilité ne seraient pas un frein et au contraire, à l’engagement des collaborateurs, selon la scientifique Emma Seppälä (Université de Stanford).

Vulnérabilité ne veut pas dire, être faible ou soumis. Au contraire, cela implique le courage de partager ses doutes concernant demain, cela signifie remplacer « distance et froideur professionnelles » par une certaine exposition émotionnelle.

Cette attitude authentique engendre, selon la scientifique, un comportement plus positif et plus constructif chez les employés, ainsi qu’un renforcement des sentiments d’espoir et de confiance à l’égard du dirigeant comme de l’entreprise. Ainsi, la confiance en un dirigeant améliore les performances des employés.

En cette période pavée d’incertitudes, de paradoxes, si cette posture résonne en vous, lisez l’article… (8 minutes de lecture)

Recommended Posts