liseré gauche   Le feedback   liseré droit

Le cadre du feedback : quel est le bon moment, le lieu, le choix des mots ?

Avant tout, savez-vous qu’il faudrait 5 feedback positifs pour 1 feedback d’amélioration ? Qu’il est plus facile de renforcer un comportement existant que de tenter d’en stimuler un nouveau, d’où l’intérêt de se focaliser sur les forces plutôt que sur les manques ?

En ce qui concerne le moment et le lieu, privilégiez le face à face, posé. Pas dans un openspace, ni dans un couloir : à 2, que ce soit des félicitations ou une suggestion d’amélioration.

Le ton est calme, sincère et direct. Pas d’humour ni de sarcasme, pas de détours pour amoindrir le propos ou qui pourrait sous-entendre un message caché. Le sujet est précis, factuel, d’où l’intérêt de faire très régulièrement du feedback pour ne pas “vider son sac” sans pouvoir se rattacher à des faits précis. Par exemple; si on a particulièrement apprécié l’intervention orale d’un collaborateur, cela vaut la peine de creuser la raison : était-ce sa voix, son regard balayant la salle, sa tranquillité, sa capacité à “transporter” l’auditoire ? et ainsi lui en faire un retour précis.

Alors, à qui allez-vous faire un feedback aujourd’hui ?

Recommended Posts